Parcours

L'autre vallée ombrienne

Pendant des siècles, une partie de la province actuelle de Rieti était sous la domination du Duché lombard de Spolète, aujourd’hui une ville en Ombrie, et jusqu’en 1923 le chef-lieu de la Sabine et ses arrondissements étaient territoire de la Province de l’Ombrie. Par conséquent, on a assisté à des siècles d’échanges parmi les habitants de ces terres, qui n’ont jamais cessé de s’influencer mutuellement dans leur mode de vie et leurs traditions.

 

Un des personnages qui plus a laissé son empreinte sur ce territoire est sans doute Saint François d’Assise. Au début du XIIIe siècle il parvint, soit à pied à travers bois et villages, soit en bateau sur des lacs et des rivières, au pied des collines de Labro et de ses châteaux, jusqu’aux versants du Terminillo et des monts Reatini, et puis à sud jusqu’à Rieti.

 

Il a marqué à jamais l’histoire de ce territoire, et on a bâti quatre sanctuaires là où il fit des miracles et écrivit la Règle de son Ordre. Greccio, Poggio Bustone, La Foresta, Fontecolombo : voilà les noms de ces lieux sacrés, plongés dans le mysticisme et le silence, dans la nature et dans l’histoire.

 

Mais les échanges culturels avec l’Ombrie ne s'arrêtent pas à la foi franciscaine en commun. On les remarque aussi dans la structure similaire du territoire, caractérisé par des pâturages verts et des eaux abondantes, et dans la tradition œnogastronomique qui s’y rapporte.

 

Il existe de races ovines et bovines de qualité, comme la Chianina à Rivodutri, tandis que l’expérience et l’habileté des hommes et femmes de Leonessa nous permettent de goûter la meilleure charcuterie de porc et de sanglier.

 

De plus, il est impossible de résister aux fromages, soit de brebis soit de vache, et à la porchetta de Poggio Bustone et Morro Reatino, parmi les autres plats locales de viande.

 

En outre, le territoire est riche en champignons et truffes, qu’on peut cueillir à Colli sul Velino. Mais ces terres offrent aussi beaucoup d’autres gourmandises : l’épeautre et la pomme de terre de Leonessa, l’huile d’olive vierge extra de la Sabine, le vin de la Cantina Campigliano près de Rivodutri - absolument à essayer -, la farine de blé produite au moulin de Sainte Suzanne...

 

Par conséquent, il y a un vaste choix de premier plats à ne pas manquer dans la zone : les gnocchis à la truffe de Leonessa, les pizzicotti de Contigliano, les strengozzi de Cantalice, les sagne alla Molinara de Cittaducale, les maccheroni (macaronis) a fezze à Montenero Sabino, les fregnacce alla Sabinese à Monte San Giovanni, les pappardelles « à la garibaldienne » dans le Restaurant de Maria à Morro, et bien d’autres choses.

 

Véritablement une province à se lécher les babines.

Designed by Boutegue Vaquier