Hêtre de Saint François

1/9

Nous sommes dans les bois luxuriants autour de Rivodutri, au cœur de la province de Rieti. En parcourant du bourg une commode route asphaltée et un fascinant sentier parmi des hêtres, on rencontre, à plus de mille mètres d’altitude sur le mont Fausola, l’arbre connu avec le nom de « Hêtre de Saint François », un exemplaire centenaire renommé pour sa forme extraordinaire et la légende qui l’entoure.

 

En effet, on raconte que Saint François se trouvait ici quand il fut surpris par un fort orage : il courut se protéger au-dessus de l’arbre, qui miraculeusement étendit et courba ses branches en guise de parapluie. Une autre légende veut que sous ce hêtre Saint François demanda à son âne de rendre ses fers au maréchal-ferrant qui l’avait ferré, car le saint n’avait pas d’argent pour les acheter : comme d’habitude avec Saint François, l’animal lui obéit, et aujourd’hui il y a encore une empreinte au sol qui pourrait avoir été produite par le saint au moment où il descendit de son âne. Cet épisode est narré dans un édicule en pierre.

 

Le hêtre, qui se trouve dans un terrain particulièrement en pente, est compté parmi les arbres monumentaux d’Italie. Il se compose de quatre tiges à la même origine, et il a une circonférence maximale de 4 mètres jusqu’à une hauteur de 8. En effet, au lieu de croître verticalement, l’arbre s’est développé horizontalement, presque parallèle au sol, et il a aujourd’hui une couronne de 22 mètres de diamètre. La mutation spontanée de ce hêtre est extrêmement rare, partagée seulement avec deux autres exemplaires dans le monde. Le tronc et les branches sinueuses, qui s’entrelacent et s’enroulent en spirale, sont recouverts de mousse vert émeraude et taches de lichens blancs, mais aussi de chapelets et crucifix apportés par des pèlerins et dévots du saint.

 

À enrichir l’atmosphère mystique et spirituelle du lieu, en 2000 on bâtit près du hêtre une grande croix en ligne, à la mémoire de l’année jubilaire, et l’église de Saint François au Hêtre (« Chiesa di San Francesco al Faggio »), sur les restes de la « Casetta dei Cerchiari », un petit édifice en pierre employé par les bergers depuis le XVIIIe siècle et encore souvent encerclé par des animaux qui pâturent.

Designed by Boutegue Vaquier